♦ CHILD PREY ♦

The reasons why one can't laugh from the heart, it's a simple reason. That's life.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Sujet libre / Entrainement entre élèves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Autumn K. Bushbye

Modérateurs
avatar


Messages : 226
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 22


MessageSujet: Sujet libre / Entrainement entre élèves   Mar 13 Déc - 10:37



Entrainement entre élèves.
© Never-Utopia

Participants : Tous les élèves et assistants qui veulent se joindre à nous.


Précisions avant de débuter :
- Les élèves s'entrainent durant leur temps libre, si votre personnage est un fainéant, ce là ne rentre pas dans ce cadre.
- Pas de violence, les élèves font juste ça pour évoluer plus vite et surtout s'entraider
- Une solidarité entre les élèves voilà ce que l'on doit voir, le bon côté de votre personnage, mais aussi son état lorsqu'il exploite son pouvoir : si il devient mauvais, change de forme, craque et part en pleurant
- J'ai imaginé ce RP pour mieux se découvrir entre nous : voir qui sont vraiment nos personnages

Like a Star @ heaven Enjoy

_________________

AUTUMN KAYA BLUSHBYE «This ones for you and me living out our dreams. We're all right where we should be. With my arms out wide, I open my eyes and now all I wanna see. Is a sky full of lighters, a sky full of lighters. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Autumn K. Bushbye

Modérateurs
avatar


Messages : 226
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 22


MessageSujet: Re: Sujet libre / Entrainement entre élèves   Mar 13 Déc - 11:01






i can see it in your eyes










I'm not perfect.
Je fixais l'horloge : tic tac tic tac, ce son me rendait folle mais je préférais cette angoisse du silence pesant à la terreur d'écouter toutes ces voix dans ma tête. Les secondes passaient, laissant échapper un bruit à chaque mouvement de l'aiguille. Mon regard fixait cette horloge et était flou, tellement flou et dans le vide que j'avais fini par ne plus voir les aiguilles tourner formant un cercle chaque minute. Mes cheveux retombaient sur mes épaules, ma tête appuyée sur ma main je comtemplais le temps qui passait sans que je ne le regrètte forcément. Au contraire, je voulais qu'il passe, que je puisse tourner la page et penser à autre chose que mes anciens souvenirs perdus, souvenirs d'une autre fille mais qui étais-je?


Le vent balayait mon rideau laissant entrer un rayon de soleil qui s eposait sur mes yeux. Surprise je ralais, refermant très vite les rideaux, je préférais rester dans le noir, surtout pas de lumière, pas de bruit. Je venais m'allonger sur mon lit regardant avec un certain ennui le plafond. Le cour avec les autres élèves n'était prévu que pour 15h, je regardais à nouveau l'horloge : 13h17. Un léger soupir, je m'ennuyais réellement mais je n'avais pas ces voix. Je commençais à prendre pour habitude ces moments passés seule dans ma chambre, je savourais surtout le fait que j'étais une fille normale, et non une fille qui pleurait à chaque fois qu'une voix entrait dans sa tête. Certains appellaient ça un don, celà moi c'était une corvée, une souffrance quotidienne. Je fermais les yeux, tentant de pense rà autre chose que ces voix stupides. Le visage de Nathan apparaissait forcément, il apparaissait bien trop souvent depuis des semaines et je commençais finalement à retrouver l'amour sans forcément le savoir. Car oui j'avais perdu toutes mes premières expériences, celles qui n'appartenaient qu'à ma vie antérieure. Nathan était le seul à m'appaiser et le fait de ne pas pouvoir le percer me troublait réellement. Qui était-il? Je ne voyais aucun mal dans ses yeux, je voyais une souffrance lointaine, une force immense, beaucoup d'amour et un courage, une fidélité. Je ne voyais que des qualités au final.


J'ouvrais les yeux, m'étais-je endormie? Je regardais avec précipitation l'horloge : 15h03. Prise de panique, les insultes envers moi même s'enchainaient dans ma tête. J'enfilais mon gilet gris et courrais au camps d'entrainement. J'avais tout de même hate de retrouver mes amis, car oui malgré mes épreuves, j'avais eu le coeur à m'attacher à des gens que je trouvais exceptionnels. Je cherchais alors des yeux les élèves, personne n'était jamais à l'heure, comment avais-je pu l'oublier? Je m'asseyais sur un banc attendant l'arrivée des autres. Je craignais évidement que je loupe encore mes exercices et que je parte en pleurant comme je faisais à chaque cours. Des voix commenaçaient à se faire sentir dans ma tête, ils arrivaient, un léger sourire sur mon visage. J'allais le dominer, j'allais devenir forte, j'en étais obligée.



_________________

AUTUMN KAYA BLUSHBYE «This ones for you and me living out our dreams. We're all right where we should be. With my arms out wide, I open my eyes and now all I wanna see. Is a sky full of lighters, a sky full of lighters. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 14
Date d'inscription : 30/11/2011
Age : 20


MessageSujet: Re: Sujet libre / Entrainement entre élèves   Sam 31 Déc - 15:43

Spoiler:
 


Camp d'entraînement... Entraînement.
Aëlissya retint un soupir. Fit taire la question qui s'imposa une énième fois à son esprit : à quoi cela servait-il qu'elle s'y rende ? Elle secoua la tête. Ne pas y penser. Elle n'avait pas de cours dans l'immédiat, et voulait bien faire tout, sauf ruminer ses habituelles pensées moroses seule dans sa chambre. Car oui, Aëlissya était toujours seule. Et cela lui convenait très bien.
Elle descendit pensivement deux volées d'escalier tout en jetant furtivement des coup d'oeil à l'extérieur par les fenêtres qui les garnissaient et en savourant la paix qui régnait en son esprit sans la familière pression de la barrière qu'elle érigeait pour se protéger du monde extérieur qui n'allait, certes, pas durer.
Comme pour confirmer ses pensées, elle ressentit, aussitôt qu'elle déboucha sur le camp d'entraînement, la masse d'émotions diffuses dans l'air.
Oppressante, comme toujours. Retenant une grimace, Aëlissya s'assit dans un coin, dans l'ombre. A l'abri des regards. Comme toujours.
Sur le large terrain, une dizaine d'enfants, d'adolescents, s'entraînaient. Et, comme à chaque fois qu'elle observait les muscles crispés par l'effort d'une métamorphose, comme à chaque fois qu'elle voyait les fronts se froncer par la concentration que demandait le contrôle d'un élément, la jeune fille n'en haïssait que plus son pouvoir. Toujours plus.
Elle, peu importe l'effort que, elle n'en doutait pas un instant, un tel pouvoir demandait, elle aurait volontier abandonné son ressenti des émotions pour quelque chose qui mettait moins son âme à nu, qui ne lui demanderait pas de se couper ainsi des gens, de son entourage, qui lui faisait tant perdre le contrôle d'elle-même.
Parfois, elle se laissait à penser à un don simple. Pourquoi donc avait-elle hérité de psychisme ? Quelle utilité cela avait-il ? N'aurait-elle pas pu être une élémentaire ? Ou une métamorphe, comme sa soeur ? Sa soeur... Sa mâchoire se crispa. Encore un sujet douloureux. Où était-elle en ce moment ? Etait-elle seulement vivante ? Elle secoua la tête. Ce n'était vraiment pas la peine de penser à tout cela.

Son regard se durcit. Elle ne voulait, ne devait pas faire comme les fois précédente. Elle devait être forte. Elle se recroquevilla sur elle-même, pliant les jambes pour coller ses genoux à sa poitrine, entourant ses cuisses de ses bras et appuyant son menton sur ses genoux. Elle fit alors exactement le contraire de ce que sa position suggérait : elle s'ouvrit. Elle aimait s'entraîner ici parce que les émotions des gens étaient moins fortes, plus supportables. Les combattants essayaient d'avantage de se concentrer et de contrôler leurs propres émotions.
Toute la difficulté de l'exercice auquel Aëlissya essayait de se livrer le plus fréquemment possible consistait, malgré sa réticence, à ouvrir assez son esprit pour s'imprégner des états d'âmes des gens et pouvoir, au lieu d'une mêlée inextricable d'émotions diverses, séparer ces sentiments et les distinguer les uns des autres selon leur propriétaire, mais tenir tout de même la bride à son don pour qu'il ne prenne pas assez d'intensité pour que les émotions, devenues trop fortes ou trop puissantes, s'imposent à elle jusqu'à remplacer sa propre personnalité et qu'elle perde, comme souvent, le contrôle d'elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Sujet libre / Entrainement entre élèves   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sujet libre / Entrainement entre élèves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les relations entre élèves de Durmstrang
» Les relations entre élèves de Beauxbâtons
» La pluie tombe [Libre au Clan]
» entrainement entre filles (pv kairi )
» Potins entre potes au dortoir des filles [Alice, Lucie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♦ CHILD PREY ♦ :: Överlevnad. :: L'école. :: Le camp d'entrainement.-